Les signaux d'apaisement

 

Il s'agit de signaux émis par les chiens lorsqu'ils ne se sentent pas tout à fait à l'aise dans une situation donnée.

 

Un chien qui utilise un de ces signaux permet de faire comprendre à ses congénères qu'il n'a pas d'intention belliqueuse et cela a pour effet d'apaiser les tensions et de désamorcer les éventuels conflits.   

 

 

 

Ces signaux utilisés par le chien servent à éviter certaines situations déstabilisantes émotionnellement ou à arrêter, voire modifier, un début d’interaction non souhaitée (calmer un maître trop nerveux, peur, insécurité, situations difficilement contrôlables).                                                                                                      

Ces signaux peuvent devenir une aide précieuse pour la personne désirant comprendre l’état émotionnel de son chien dans un contexte environnemental particulier.             

 

                                                                                                                                                                                                                                                     

Les chiens qui ont l'habitude de côtoyer leurs congénères connaissent ces signaux et les respectent. Lorsqu'un chien émet des signaux d'apaisement face à un autre chien, ce dernier émettra d'autres signaux d'apaisement en réponse.

 

Lorsque vous sentez que votre chien est mal à l'aise, vous pouvez utiliser vous-même certains de ces  signaux pour le rassurer.

 

Les chiens peuvent également émettre des signaux d'apaisement à l'attention d'humains, à différentes occasions, suivant le tempérament du chien. Sachez les reconnaître et en tenir compte.

 

LES SIGNAUX D’APAISEMENT : éviter les conflits pour assurer la survie

 

Les chiens ont leur façon de communiquer et d’exprimer leurs émotions.

Dans une meute de chiens, la survie passe par une communication optimale, une volonté claire d’éviter les conflits afin d’obtenir une relative harmonie entre tous. 

Vivre en paix assure la cohésion d’un groupe alors qu’au contraire, les conflits sont dangereux : risquant d’occasionner de sévères blessures, les bagarres menacent la vie de toute une communauté et l’amènent à l’extinction.

Les chiens vivent dans un monde de perceptions visuelles, olfactives et auditives. Ils captent des détails parfois insignifiants pour l’homme comme une paupière qui se dilate, un regard qui change d’expression, un son émis à très bas volume.

Les éthologistes appellent « signaux d’apaisements » les postures, regards, mimiques et mouvements que les chiens produisent pour s’auto calmer, pour apaiser une situation tendue, exprimer leurs intentions pacifiques ou pour faire comprendre à l’autre individu en présence qu’ils sont dans un état émotionnel inconfortable. (Turid Rugaas en dénombre une trentaine, peut être plus).

Les chiens émettent aussi ces signaux envers les humains, alors que nous sommes d’une espèce différente de la leur. Ils ne connaissent que ce langage et considèrent (malheureusement à tort) que nous le comprenons.

Lorsque nous parlons ou demandons quelque chose à nos chiens, nous ne nous rendons pas toujours compte qu’il nous répond, à sa façon. 

En apprenant à observer et interpréter correctement certains indices que votre chien vous adresse, vous comprendrez peut être mieux ses attitudes, notamment celles qui vous surprennent et qui apparaissent la plupart du temps lorsque ces signes d’apaisement ne sont pas respectés. En effet, lorsque nous ne percevons pas les signaux que le chien nous envoie, lorsque nous nous trompons dans leur interprétation, ou pire, si nous les punissons de les avoir émis, nous pouvons commettre de gros dommages. Certains chiens vont arrêter d’émettre ces avertissements puisque personne ne les comprend, quand d’autres malheureusement, peuvent devenir nerveux, angoissés, voire agressifs. Le pouvoir auto apaisant de ces « calming signals » est alors perdu.

Lorsqu’il s’agit de chiens en évolution libre, les signaux sont relativement bien identifiés et respectés par tous, à condition de se trouver en présence d’individus équilibrés et correctement socialisés à leur espèce.

Ce langage canin est universel, un chien japonais comprendra très bien un africain, un américain ou un européen.

Toutefois, quel que soit leur pays d’appartenance, les chiens qui n’ont pas été sociabilisés correctement à l’espèce chien ou qui ont été séparés trop tôt de leur fratrie, n’auront pas appris le langage canin et auront du mal à se faire comprendre et à comprendre les autres individus.

 

 

             

        Il est important de ne pas entrer en confrontation avec un chien qui émet des signaux d'apaisement mais de réfléchir à ce qui peut le conduire à les émettre pour pouvoir améliorer la relation. 

 

LA RELATION ENTRE VOUS ET VOTRE CHIEN C'EST LA CLEF DE LA RÉUSSITE